Repaire(s)
Tirages duratrans, 2014

Observer le paysage implique une temporalité autre que celle imposée par la ville. A l’heure où l’on vit dans une constante accélération des événements et une intense reproductibilité des objets qui nous entourent, le sentiment que le temps nous dépasse entraîne une perte des repères spatio-temporels. Avec les moyens de communication actuels, nous pouvons échanger dans l’immédiateté, même avec des personnes dont la situation géographique se trouve éloignée de la nôtre.

 
Conçue à partir de l’assemblage de photographies réalisées dans nos espaces de vie familiers, la série propose une incarnation de paysages fictifs. Singulière, la lumière présente dans ces images n’existe que grâce à la réunion, à l’assemblage de deux photographies de lieux naturels, dont rien ne présageait la rencontre. Les paysages évanescents créés, constituent de nouveaux territoires manipulés par l’homme, à la fois protecteurs, oniriques et intemporels.

 
Réalisé en collaboration avec Audrey Guiraud.