Une présence naturelle
Tirage lambda, 2009 - 2011

D'un point de vue cartographique, La Chaux-de-Fonds peut donner l’impression d’être une ville rigoureuse et austère, de par sa conception en modules répétitifs et ordonnés. En réalité, il n’en est rien. Bâtie comme une longue coulée minérale qui remonte sur les flancs de deux collines qui se font face, la métropole jouit d’un relief en constante évolution. La présence de jardins qui s’épanouissent en alternance avec les rangées d’habitations et la chaussée, offre à la ville des zones vertes en terrasses, en continuité avec la campagne environnante. Autre particularité de La Chaux-de-Fonds: la présence marquée et majoritaire d'une végétation régionale, au coeur de la métropole. Ainsi, sapins, frênes, charmes, érables, hêtres, aubépine, chèvrefeuilles, sureaux côtoient graminées et apiacées indigènes, sans que ne soient appréhendés des courants de la mode ou autres effets de la globalisation.
 
Travail réalisé dans le cadre du projet culturel L'expérience de la ville.